Articles de la catégorie : Société


08sept. 2015

Le pouvoir de la peur


Elegant black coffin with glare and yellow handlesLa peur est une émotion primaire qui relève de l’instinct. Elle nous est utile pour éviter le danger : sa fonction est de nous en protéger, quand elle ne nous paralyse pas. L’exemple qui est pris pour en décrire les mécanismes est celui du serpent que nous croisons dans la forêt et que la peur nous permet d’éviter par la fuite. Parfois, on réalise après coup que ce n’était qu’un inoffensif bout de bois mais c’est une autre histoire ?

Lire la suite...

03avr. 2015

Une histoire de mort et de consommation


Cette semaine j’étais en déplacement professionnel et  j’ai vécu une expérience anodine que je souhaite partager avec vous.

Panic generatorIl est 7h30 dans un hôtel de la région lyonnaise : dans la salle du petit déjeuner, BFM TV est sur les écrans. Jusque-là rien d’anormal. Il est courant de considérer qu’au petit-déjeuner, le public essentiellement professionnel du lieu a envie de se tenir informé de l’actualité plutôt que de profiter du silence ou d’une musique d’ambiance. Ce qui permet au passage d'être exposé à toutes les publicités qui lui sont destinés, de bon matin (dont, ironie : une publicité pour une chaine hôtelière concurrente).

Ce jour-là des inondations ont frappé une région désertique de la Chine et BFM TV nous offre des images de l’événement. En l’occurrence celle d’un pompier qui est précipité dans les flots et se noie en direct puisque, selon le commentaire de la journaliste : « on ne l’a plus retrouvé vivant ». Séquence suivante : une publicité pour la nouvelle BMW qui va changer votre vie.

Vous voyez le problème ?

Moi je le prends tout de suite en plein cœur … sans doute parce que je suis désintoxiquée de la télévision depuis des années ?

Lire la suite...

15janv. 2015

Il y a une vie après le 7 janvier 2015


Rustic wooden sign with the words Before - AfterLa violence a fait brutalement irruption dans nos vies le 7 janvier dernier. L’hypothèse d’attentats sur le territoire était connue. Nous savions que plusieurs avaient été déjoués. Nous aurions pu y être préparés. Le fait est que nous ne sommes jamais préparés au pire : nous pouvons en présumer l’arrivée, en imaginer les contours mais quand il arrive il nous surprend toujours. L’effroi nous a saisi, il a laissé place à la colère puis à un élan de solidarité, de patriotisme. Cette première réaction collective est saine.

Et maintenant ? Comment allons-nous vivre avec la possibilité nouvelle du basculement subi dans la violence. Car nous avons désormais une expérience concrète, chacun à notre niveau, de la fragilité de nos vies et, plus encore, de notre mode de vie. Comment reprend-t-on le fil de sa vie avec cela ?

Lire la suite...

19oct. 2014

Demain, tous slashers !


man holding picture of himself to infinityLe slasher est une espèce en voie de développement.

Habitant des villes ou des campagnes, cet homo sapiens se différencie de ses pairs par le nombre et la diversité de ses activités professionnelles et sociales. Il tire son nom du caractère dit slash (/, en bas à droite de votre clavier, un peu décalé comme le slasher ;-))

Le slash permettant de séparer les différentes casquettes qu’il porte à tour de rôle dans la semaine : par exemple Formateur/Musicien, Avocat/Patron d’une boulangerie, Consultant/Thérapeute etc … On ne parle pas là d’un hobbie comme peuvent en avoir chacun d’entre nous mais bien d’activités menées de front dans le quotidien.

Mais une ère nouvelle s’annonce pour ces travailleurs marginaux.

Lire la suite...

22sept. 2014

Qui m’aime me twitte


Follow Us« Be known for what you love ! *» : c’est le slogan de Klout, l’application qui permet de suivre et améliorer votre performance sur les réseaux sociaux.

C’est aussi le signe d’une époque où le réel ou plutôt le rationnel cèdent leur place à l’opinion et à l’affect. Si ce qu’on appelle les leaders d’opinion n’ont jamais eu autant de poids qu’en cette ère numérique, leur visage a changé. Le talent et l’expertise ne sont plus les voies exclusives vers la notoriété. En effet, ce n’est plus la notoriété qui donne du poids à l’opinion mais au contraires les opinions qui créent la notoriété.

Lire la suite...