creativite_light.jpgNous nous faisions la réflexion avec une amie des réflexes des organisations en temps de crise : le repli sur soi et le recentrage sur ce qui est considéré comme essentiel ou stratégique sont le plus souvent observés. Dans ce contexte, la créativité et son corollaire l’innovation sont souvent éclipsées au profit de la rationalisation et la capitalisation sur l’existant.

Pourtant la créativité en tant que capacité de découvrir une solution nouvelle, originale, à un problème donné semble être une voie à privilégier en période de crise. Car la crise émerge de l’impuissance de nos modes de fonctionnement face à un/des problèmes donnés ou de notre incapacité à trouver une solution face à un nouveau problème. La créativité plus que la répétition de nos modes habituels est donc porteuse de solutions.

D’où vient donc ce paradoxe ?